​La Croix-Rouge est présente dans le Loiret depuis 1870.

La Croix-Rouge dans le Loiret

La SSBM (Société de secours aux blessés militaires) est à la base du mouvement Croix-Rouge française.
Elle a créé les 4 comités de Montargis, Orléans, Patay et Pithiviers pendant la guerre franco-prussienne pour venir en aide aux nombreux blessés.

Les débuts du comité d’Orléans en 1870 se sont déroulés sous le feu de l’ennemi.
Sur les 12 000 blessés français que les événements amenèrent dans notre ville, 8 000 furent traités jusqu’à complète guérison par notre comité dans 350 ambulances, dont 346 privées installées chez des particuliers où nos médecins les soignèrent gratuitement.

La première Convention de Genève et la création de la Croix-Rouge française

Le 25 mai 1864, Henry Dunant réunit à Paris, rue de Londres, dans les locaux de la Compagnie des chemins de fer Paris-Orléans, les futurs membres fondateurs de la Société de Secours aux blessés militaires (SSBM).
L’original du discours de création de la Croix-Rouge française est conservé à Genève, dans les archives du Comité International de la Croix-Rouge.

En 1863, Genève offre le CICR au monde

La Société d’utilité publique de la ville de Genève adhère aux idées d’Henry DUNANT et forme un groupe de travail qui se réunit pour la première fois en février 1863.
En octobre, une conférence internationale est organisée qui donna forme au concept de sociétés nationales.

Les membres de la conférence conviennent également d’un emblème standard pour identifier le personnel médical sur le champ de bataille : une croix rouge sur fond blanc.

Un souvenir de Solférino

En 1862, Henry DUNANT, vivement ému par l’état d’abandon dans lequel il avait trouvé les blessés sur le champ de bataille de Solferino, publie « Un souvenir de Solferino ».
Il ne fait pas que décrire le carnage : il appelle à la création en temps de paix de sociétés de secours pour les blessés de guerre dans les divers pays d’Europe.

La bataille de Solferino

En juin 1859, un banquier genevois, Henry Dunant, assiste horrifié à une boucherie en Lombardie. Nous sommes à Solferino, champ de bataille entre les troupes autrichiennes et les armées franco-sardes.
Les soldats blessés des deux camps sont abandonnés sans soins, livrés à leur atroce condition.
Seule l’improvisation de secours civils, en partie organisés par Henry Dunant, soulagera leurs peines.

L’année 2020 aurait dû être une année festive pour notre délégation.

Nous avions prévu d’organiser des expositions, porte-ouvertes et autres événements pour célébrer nos 150 ans mais les conditions sanitaires nous ont contraints à en annuler la quasi totalité.

Nous espérons pouvoir vous retrouver en 2021 !

Le lieu de rassemblement de notre balade solidaire 2020 accueillait également la première exposition de documents, objets, affiches et matériels de la délégation du Loiret.